cecilecayon- wedding- lyon-19

 

Après un long silence, je prend enfin le temps de me retourner sur la saison 2016.

D’un samedi à l’autre, les mariages racontent une histoire, leurs histoires.

Réaliser les photos pour Laura et Clément fut particulier car nous nous connaissions déjà.

Entre eux c’est fusionnel et cette image reflète parfaitement mon ressenti…Les invités ou l’objectif n’ont pas plus pu troubler leur intimité.

C’est la magie de mon métier de photographe…

Séance photo studio des 4 générations

A travers mes photos, j’ai toujours aimé témoigner, raconter une histoire. Souvent après des premières séances, mes clients reviennent pour me parler d’une envie, d’un projet.

Tout est à inventer…j’écoute ce que l’on me raconte et j’imagine comment mettre cette histoire en images.

A l’arrivée d’un enfant dans une famille, le rapport des générations à une véritable importance, c’est la transmission que j’aime montrer.

A travers un regard ou une attitude, le langage du corps raconte tant de choses.

Je vous laisse découvrir 4 générations de femmes que j’ai eu la chance de photographier au studio.

La séance photo a été réalisé au studio à la Croix Rousse.

Il s’agissait d’un cadeau de la jeune maman pour sa mère et sa grand mère suite à la naissance de sa fille.

 

BOWIE- fevrier-cecilecayon

Stop all the clocks, cut off the telephone,
Prevent the dog from barking with a juicy bone,
Silence the pianos and with muffled drum
Bring out the coffin, let the mourners come.

Let aeroplanes circle moaning overhead
Scribbling on the sky the message He Is Dead,
Put crepe bows round the white necks of the public doves,
Let the traffic policemen wear black cotton gloves.

He was my North, my South, my East and West,
My working week and my Sunday rest,
My noon, my midnight, my talk, my song;
I thought that love would last for ever: I was wrong.

The stars are not wanted now: put out every one;
Pack up the moon and dismantle the sun;
Pour away the ocean and sweep up the wood.
For nothing now can ever come to any good.

Bowie est rentré dans ma vie en 1981, j’avais 11 ans. J’ai grandi et je me suis construite au rythme de ses albums. Il est l’un des artistes qui me sont indispensables.
Alors le lundi 11 janvier, lorsque j’ai appris la nouvelle, c’est ce poème d’Auden qui m’est venu en premier à l’esprit.
Bowie me semblait impossible à résumer en une image…c’est donc l’instant où tout s’est arrêté que j’ai voulu montrer. Chaque pose est l’une des ses poses, sur une pochette d’album ou sur scène.
Mon choix du N&B, en lumière naturelle, en souvenir de cette scène rock libre et entière…Inspirée fortement par des images de la Factory. Un instant volé, sur le fil…
Sur la table, le Libé: Vie et Mort de Bowie
Le temps s’arrête le temps de quelques larmes.

Cécile Cayon-ELENA maternité Natecia-11

Voir le ventre de ma nièce s’arrondir, recevoir un message sur la route pour me prévenir que le travail était en cours…Patienter et espérer que tout se passe bien.

Découvrir cette merveille, réaliser ses premières photos en attendant la séance « officielle ».

Depuis quelques jours, une sensation étrange de voir les générations se décaler un peu, que nous prenions tous un grade mais le plus incroyable est de voir Samantha devenir maman alors que j’ai encore l’impression de la voir pour la première fois il y a bientôt 23 ans…la magie reste intacte…

Cécile Cayon-photographe famille lyon-47

Lorsque je suis passée derrière un boitier pour la première fois, il y a…quelques années, j’ai ressenti une forte sensation de pouvoir interpréter une réalité qui me semblait parfois un peu fade.

Il ne m’aura pas fallu longtemps pour comprendre que dans la photo c’est le portrait et le reportage qui me correspondaient le plus.

J’aime la rencontre, j’aime écouter et observer, comprendre les personnes que je vais photographier.

Devenir photographe, m’a permis d’évoluer en tant qu’ épouse, mère, amie, bref ce métier, cette passion me change en permanence.

Cette image représente l’une de ses rencontres fortes, il y a quelques années, grâce à une amie commune.

Une façon de vivre, des valeurs partagées et une curiosité à mieux se connaitre.

Il nous aura fallu du temps pour mettre en place cette séance mais le souvenir qu’elle me laisse est énorme.

Nous avons en plus eu le bonheur d’utiliser le Théâtre de Lulu sur la Colline, comme cadre et son joli mur gris comme fond

Ensuite, il s’est passé cette chose magique que j’adore.

J’ai commencé à photographier et je me suis perdue dans mon ressenti…pour ne photographier plus que l’essentiel de ce qu’ils sont et immortaliser leur bonheur d’être ensemble.

cecile cayon - photgraphe grossesse Lyon

J’ai réalisé beaucoup de photos en cette fin d’année, mais celle ci est certainement l’une des plus forte.

Photographier ma nièce depuis sa naissance, l’accompagner à tous les moments importants de sa vie, partager avec elle des films, des livres (même si elle ne les a pas tous lu), des expos, Paris, Londres…des longues discussions, beaucoup de rires et quelques larmes.

L ‘enfant soleil va devenir mère à son tour. La photographier avec son ventre rond et me souvenir de ma soeur il y a 23 ans, lorsqu’elle m’a annoncé sa grossesse.

Le début d’une nouvelle vie et la création de notre famille telle qu’elle existe aujourd’hui.

A travers mon métier de photographe, j’ai défini le rôle de ma vie. Mettre toute ma sensibilité derrière mon boitier et raconter la vie, telle qu’elle est…et en cette fin d’année, elle est bouleversante!

CAY_3771

Retrouver une mariée pour le projet d’un portrait professionnel. Discuter de ses besoins et des envies et finir par une superbe séance photo dans deux très beaux intérieurs à Lyon.

La photo permet de nous dépasser certaine fois, de raconter à chaque fois une nouvelle histoire et de nous livrer un peu plus sur ce que nous sommes vraiment.